Actualités

Arrêté préfectoral prolongeant le port du masque en Corrèze pour la période du 17 juin jusqu'au 31 juillet inclus

17/06/2021
Arrêté préfectoral prolongeant le port du masque en Corrèze pour la période du 17 juin jusqu'au 31 juillet inclus

 

L’évolution positive de la situation sanitaire mène à l’adaptation de certaines mesures restrictives.
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce mercredi 16 juin 2021 :

  • la fin du port du masque en extérieur sauf exceptions (regroupements, files d’attente, marchés, stades…). Les arrêtés préfectoraux sur le port du masque seront modifiés dès jeudi 17 juin. En revanche, le port du masque dans les milieux clos reste obligatoire (entreprises, magasins, transports…) ;
  • la levée du couvre-feu à 23h00 dès le dimanche 20 juin ;

Par ailleurs, les jauges pour l’accueil du public sont maintenues jusqu’au 30 juin, les précisions quant aux nouvelles règles à compter du 1er juillet seront annoncées la semaine prochaine.

Quand au protocole sanitaire mis en place pour la Fête de la musique, il est maintenu et les concerts sauvages restent interdits pour lutter contre les regroupements sur la voie publique.

Concernant la vaccination, le nouvel objectif à la fin août est de 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de personnes complètement vaccinées et 85% des plus de 50 ans ou de personnes atteintes de comorbidités vaccinés.

Le pass sanitaire n’est exigé que dans les situations de grands rassemblements, où le brassage du public est le plus à risque au plan sanitaire.

 

Dans le détail :

  • Les salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usages multiples ;
  • Les chapiteaux, tentes et structures ;
  • Les établissements d’enseignement artistique, lorsqu’ils accueillent des spectateurs ;
  • Les salles de jeux ;
  • Les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire ;
  • Les établissements de plein air autres que les parcs zoologiques, d’attractions et à thème ;
  • Les établissements sportifs couverts ;
  • Les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes.

Pour rappel, il n’est pas demandé pour toutes les activités relevant de la vie quotidienne des Français, qu’il s’agisse par exemple de leur lieu de travail, des grandes surfaces, des services publics ou encore des restaurants et cinémas.